54. Jahrgang Nr. 4 / Juni 2024
Datenschutzerklärung | Zum Archiv | Suche




Ausgabe Nr. 9 Monat November 2004
Widerstand? - Fehl(er)anzeige!


Ausgabe Nr. 11 Monat Dezember 2004
Notstand: einbetoniert ... oder doch: Extra Ecclesiam salus est?


Ausgabe Nr. 1 Monat Januar 2005
Misericordias Domini in aeternum cantabo - Autobiographie von Mgr. Pierre Martin Ngô-dinh-Thuc, Erzbischof von Hué, übersetzt von Elisabeth Meurer


Ausgabe Nr. 1 Monat Januar 2005
DECLARATIO


Ausgabe Nr. 1 Monat Januar 2005
Öffentliche Verkündigung der DECLARATIO


Ausgabe Nr. 2 Monat Februar 2004
Enzyklika Mystici Corporis


Ausgabe Nr. 4 Monat April 2004
Offener Brief an H.H. Bischof M. Pivaruns


Ausgabe Nr. 6 Monat Juli 2004
Eberhard Heller: Der Fall Y. Yurchik: Aufnahme in die röm.-kath. Kirche?


Ausgabe Nr. 3 Monat April 2005
Zum Tode von Johannes Paul II.


Ausgabe Nr. 3 Monat April 2004
L’ERREUR FONDAMENTALE DE VATICAN II


Ausgabe Nr. 3 Monat April 2004
Some Remarks concerning the Consecrations by Mgr. Ngô-dinh-Thuc and Mgr. Carmona


Ausgabe Nr. 8 Monat Oktober 2004
Open Letter to most Reverend Bishop M. Pivarunas


Ausgabe Nr. 8 Monat Oktober 2004
ROTHKRANZ Y LAS INVESTIGACIONES...


Ausgabe Nr. 10 Monat Dezember 2004
EL ERROR PRINCIPAL DEL VATICANO II


Ausgabe Nr. 10 Monat Dezember 2004
La libertad religiosa, error del Vaticano II


Ausgabe Nr. 10 Monat Dezember 2004
EL HABITO HACE AL MONJE


Ausgabe Nr. 11 Monat december 2005
HABEMUS PAPAM?


Ausgabe Nr. 11 Monat december 2005
La libertad religiosa, error del Vaticano II


Ausgabe Nr. 11 Monat december 2005
Sobre la situacin actual de la Iglesia


Ausgabe Nr. 11 Monat december 2005
A propos de la situation actuelle de lEglise


Ausgabe Nr. 11 Monat december 2005
A commentary on the present situation of the Church


Ausgabe Nr. 1 Monat Februar 2006
Am Scheideweg


Ausgabe Nr. 11 Monat Februar 2006
Autobiografa de Monseor P. M. Ng-dinh-Thuc - Prologo


Ausgabe Nr. 11 Monat Februar 2006
Autobiografia II


Ausgabe Nr. 11 Monat Februar 2006
Apendice II - Documentos


Ausgabe Nr. 3 Monat April 2003
ber das Papsttum der Rmischen Bischfe


Ausgabe Nr. 4 Monat April 2003
Surrexit Christus, spes mea


Ausgabe Nr. 4 Monat April 2003
La silla apostlica ocupada


Ausgabe Nr. 5 Monat Juni 2003
ber das Papsttum der Rmischen Bischfe


Ausgabe Nr. 5 Monat Juni 2003
MITTEILUNGEN DER REDAKTION


Ausgabe Nr. 6 Monat Juli 2003
MITTEILUNGEN DER REDAKTION


Ausgabe Nr. 7 Monat September 2003
Der Hauptirrtum des II. Vatikanums - Vorwort


Ausgabe Nr. 7 Monat September 2003
ber den Papst


Ausgabe Nr. 8 Monat October 2003
LEglise Catholique-Romaine de la diaspora


Ausgabe Nr. 8 Monat October 2003
Sobre la situacin actual de la Iglesia (esp.)


Ausgabe Nr. 8 Monat October 2003
A propos de la situation actuelle de lEglise (fr.)


Ausgabe Nr. 8 Monat October 2003
A commentary on the present situation of the Church (engl.)


Ausgabe Nr. 10 Monat Dezember 2003
Warum kein islamischer Religionsunterricht


Ausgabe Nr. 11 Monat December 2003
Reflexiones sobre la fiesta de Navidad


Ausgabe Nr. 11 Monat December 2003
The Apostolic See Occupied


Ausgabe Nr. 11 Monat December 2003
The Episcopal Consecration of Fr. Guerard des Lauriers


Ausgabe Nr. 11 Monat December 2003
Mgr. Lefebvre est-il vque ou simple lac?


Ausgabe Nr. 3 Monat Juni 1971
Zur Frage der Gltigkeit der heiligen Messe


Ausgabe Nr. 1 Monat Mrz 2002
Ich bin allein


Ausgabe Nr. 1 Monat Mrz 2002
Buchbesprechung


Ausgabe Nr. 2 Monat Mars 2002
Alla ricerca dellunit perduta


Ausgabe Nr. 2 Monat Mars 2002
In Search of lost unity (engl/spa)


Ausgabe Nr. 3 Monat Mai 2002
MITTEILUNGEN DER REDAKTION


Ausgabe Nr. 5 Monat September 2002
Der Apostolische Stuhl


Ausgabe Nr. 5 Monat September 2002
Die Weihe von P. Gurard des Lauriers zum Bischof


Ausgabe Nr. 8 Monat December 2002
How can you be a christian without Church?


Ausgabe Nr. 8 Monat December 2002
Le Sige apostolique < occup >


Ausgabe Nr. 8 Monat December 2002
La conscration piscopale du P. Gurard des Lauriers


Ausgabe Nr. 8 Monat December 2002
La sede apostolica


Ausgabe Nr. 8 Monat December 2002
La consacrazione di P. Gurard des Lauriers a vescovo


Ausgabe Nr. 7 Monat Diciembre 2001
LA IGLESIA CATOLICO-ROMANA EN LA DIASPORA


Ausgabe Nr. 7 Monat Diciembre 2001
Ha permitido Roma el viejo rito misal


Ausgabe Nr. 7 Monat Diciembre 2001
A la recherche de l'unit perdue


Ausgabe Nr. 1 Monat April 2001
Christus erstand, Er, mein Hoffen


Ausgabe Nr. 2 Monat Juni 2001
Auf der Suche nach der verlorenen Einheit


Ausgabe Nr. 2 Monat Juni 2001
Offener Brief an H.H. P. Perez


Ausgabe Nr. 2 Monat Juni 2001
SOLO LA VIEJA MISA


Ausgabe Nr. 4 Monat September 2001
Anmerkungen zum Briefwechsel mit H.H. Pater Perez


Ausgabe Nr. 3 Monat August 2000
VIVA EL CHRISTO REY! - STATIONEN EINER REISE DURCH MEXIKO -


Ausgabe Nr. 3 Monat August 2000
ERKLRUNG


Ausgabe Nr. 3 Monat August 2000
Abri der modernen Geschichte der katholischen Kirche in Mexiko


Ausgabe Nr. 3 Monat August 2000
SER CRISTIANO SIN IGLESIA? - UNA PONENCIA-


Ausgabe Nr. 3 Monat August 2000
MITTEILUNGEN DER REDAKTION


Ausgabe Nr. 4 Monat Nov.-Doppel-Nr.4/5 2000
EIN NICHT UNFEHLBARER PAPST


Ausgabe Nr. 4 Monat Nov.-Doppel-Nr.4/5 2000
VIVA CRISTO REY! -ESTACIONES DE UN VIAJE POR MJICO-


Ausgabe Nr. 4 Monat Nov.-Doppel-Nr.4/5 2000
Religin en Mjico


Ausgabe Nr. 6 Monat Dezember 2000
MITTEILUNGEN DER REDAKTION (dt/espa)


Ausgabe Nr. 7 Monat Mrz 2001
MITTEILUNGEN DER REDAKTION


Ausgabe Nr. 2 Monat Juni 1999
Der Papst steht in der katholischen Kirche nicht zur Disposition


Ausgabe Nr. 2 Monat Juni 1999
MITTEILUNGEN DER REDAKTION


Ausgabe Nr. 4 Monat Oktober 1999
MITTEILUNGEN DER REDAKTION


Ausgabe Nr. 5 Monat Dezember 1999
MITTEILUNGEN DER REDAKTION


Ausgabe Nr. 6 Monat Februar 2000
Die Weissagung


Ausgabe Nr. 6 Monat Februar 2000
MITTEILUNGEN DER REDAKTION


Ausgabe Nr. 8 Monat November 1971
SCHACHER MIT DER MESSE


Ausgabe Nr. 11 Monat Februar 1972
QUELLEN DER GLAUBENSLEHRE


Ausgabe Nr. 1 Monat April 1998
Appell an den Redakteur der EINSICHT


Ausgabe Nr. 1 Monat April 1998
MITTEILUNGEN DER REDAKTION


Ausgabe Nr. 2 Monat Juni 1998
UNFEHLBAR UND FEHLBAR ZUGLEICH


Ausgabe Nr. 2 Monat Juni 1998
MITTEILUNGEN DER REDAKTION


Ausgabe Nr. 3 Monat August 1998
Kirchensteuer und


Ausgabe Nr. 3 Monat August 1998
MITTEILUNGEN DER REDAKTION


Ausgabe Nr. 11 Monat April-Sondernummer 1998
DECLARATIO


Ausgabe Nr. 11 Monat April-Sondernummer 1998
ERKLRUNG S.E. Mgr. Pierre Martin Ng-dinh-Thuc


Ausgabe Nr. 11 Monat April-Sondernummer 1998
CURRICULUM VITAE DE MGR. PIERRE MARTIN NG-DINH-THUC


Ausgabe Nr. 11 Monat April-Sondernummer 1998
MITTEILUNGEN DER REDAKTION


Ausgabe Nr. 5 Monat Dezember 1998
MITTEILUNGEN DER REDAKTION


Ausgabe Nr. 6 Monat Februar 1999
MITTEILUNGEN DER REDAKTION


Ausgabe Nr. 4 Monat Oktober 1997
SEKTIERERTUM ALS VORGABE


Ausgabe Nr. 5 Monat Dezember 1997
DIE RESTITUTION DER KIRCHE ALS RECHTSGEMEINSCHAFT


Ausgabe Nr. 6 Monat Februar 1998
ZUM PROBLEM DER RESTITUTION


Ausgabe Nr. 4 Monat Dezember 1993
DER HL. ALBERTUS MAGNUS


Ausgabe Nr. 5 Monat Februar 1994
Offener Brief an Herrn Jean-Gerard Roux


Ausgabe Nr. 4 Monat November 1996
VERSINKT DER KATHOLISCHE WIDERSTAND IM SEKTIERERTUM?


Ausgabe Nr. 2 Monat Juli 1995
Anhang: Die wichtigsten uerungen des Lehramtes zu Thomas von Aquin


Ausgabe Nr. 4 Monat Dezember 1995
NUR NOCH AUSLAUFMODELL?


Ausgabe Nr. 5 Monat Mrz, Doppelnr. 5-6 1996
IN MEMORIAM H.H. PFR. FRANZ MICHAEL PNIOK


Ausgabe Nr. 1 Monat Mai 1994
Nachruf auf Herrn Jean Andr Perlant


Ausgabe Nr. 13 Monat June 2011
La Santisima Trinidad


Ausgabe Nr. 4 Monat Dezember 1994
ber die geistliche Vollkommenheit


Ausgabe Nr. 2 Monat Mai 1992
ARCHBISHOP NGO-DINH-THUC MARTYR FOR THE FAITH


Ausgabe Nr. 3 Monat August 1992
DECLARATIO DE CONSECRATIONIBUS EPISCOPORUM


Ausgabe Nr. 5 Monat Dezember 1992
Zum Problem der gegenwrtigen Vakanz des rmischen Stuhles


Ausgabe Nr. 6 Monat Februar-Mrz 1993
Zum Problem der gegenwrtigen Vakanz des rmischen Stuhles


Ausgabe Nr. 4 Monat Mai 2006
Mitteilungen der Redaktion


Ausgabe Nr. 2 Monat Juli 1991
EIDESSTATTLICHE ERKLRUNG


Ausgabe Nr. 3 Monat September 1991
ZUM TODE VON HERRN ANACLETO GONZALEZ FLORES


Ausgabe Nr. 4 Monat Dezember 1991
IN ERINNERUNG AN BISCHOF MOISS CARMONA RIVERA


Ausgabe Nr. 5 Monat Februar 1992
ZEHN JAHRE SEDISVAKANZERKLRUNG S.E. MGR. P. M. NG-DINH-THUC


Ausgabe Nr. 5 Monat Februar 1992
EIDESSTATTLICHE ERKLRUNG lat/dt/engl/fr/span/ital


Ausgabe Nr. 5 Monat Februar 1992
ZEUGNIS DES GLAUBENS - ZUM PROBLEM DER GEGENWRTIGEN VAKANZ DES RMISCHEN STUHLES -


Ausgabe Nr. 1 Monat Mai 1990
WEITERE EINZELHEITEN ZUR ENTFHRUNG VON S.E. MGR. NGO-DINH-THUC


Ausgabe Nr. 7 Monat April 1990
ZUR PROBLEMATIK DER RESTITUTION DER KIRCHLICHEN HIERARCHIE


Ausgabe Nr. 8 Monat Mrz 1989
APPELL AN SEINE MITBRDER


Ausgabe Nr. 1 Monat Mai/Juni 1987
DER BRUCH FAND NICHT STATT!


Ausgabe Nr. 7 Monat April-Sondernr 1988
KIRCHE OHNE RELIGION UND RELIGIONSLOSE KIRCHEN


Ausgabe Nr. 6 Monat Mrz 1988
KIRCHE OHNE RELIGION UND RELIGIONSLOSE KIRCHEN


Ausgabe Nr. 1 Monat April 1985
MITTEILUNGEN DER REDAKTION


Ausgabe Nr. 3 Monat Juli 1985
NACHRICHTEN, NACHRICHTEN, NACHRICHTEN


Ausgabe Nr. 6 Monat Februar/Mrz 1986
BITTSCHREIBEN AN UNSERE BISCHFE


Ausgabe Nr. 2 Monat Juni 1984
LESERBRIEFE, LESERMEINUNG...


Ausgabe Nr. 3 Monat August 1984
ZUR BISCHOFSWEIHE VON MGR. GNTHER STORCK


Ausgabe Nr. 6 Monat Februar 1985
ZEIGE MIR, HERR, DEINE WEGE


Ausgabe Nr. 6 Monat Oktober 2006
Wenn die Kirche nicht gttlich wre... 2. Fortsetzung


Ausgabe Nr. 1 Monat Mai 1983
Die Ereignisse der beiden letzten Jahre


Ausgabe Nr. 1 Monat Mai 1983
EINIGE ANMERKUNGEN ZU DEN VON MGR. NGO-DINH-THUC UND MGR. CARMONA GESPENDETEN BISCHOFSWEIHEN


Ausgabe Nr. 1 Monat Mai 1983
DIE ANGRIFFE


Ausgabe Nr. 2 Monat Juli 1983
ZUM PROBLEM DER BISCHOFSWEIHEN UND DER DECLARATIO VON S.E. ERZBISCHOF NGO-DINH-THUC


Ausgabe Nr. 2 Monat Juli 1983
BRIEF VON HERRN REKTOR A.D. OTTO BRAUN AN DIE REDAKTION


Ausgabe Nr. 7 Monat Mrz 1984
Eine Erklrung von Mgr. M.L. Gurard des Lauriers


Ausgabe Nr. 1 Monat Mai 1982
BRIEF AN S.E. MGR. PIERRE MARTIN NG-DINH-THUC


Ausgabe Nr. 1 Monat Mai 1982
NACHRUFE


Ausgabe Nr. 1 Monat Mai 1982
MITTEILUNGEN DER REDAKTION


Ausgabe Nr. 2 Monat August 1982
ERZBISCHOF PETER MARTIN NGO-DINH-THUC


Ausgabe Nr. 2 Monat August 1982
H.H. PFARRER JOSEF LEUTENEGGER IN MNCHEN


Ausgabe Nr. 3 Monat Oktober 1982
EINIGE ANMERKUNGEN ZU DEN ... GESPENDETEN BISCHOFSWEIHEN


Ausgabe Nr. 4 Monat Dezember 1982
STURMWOLKEN BER DER GANZEN WELT


Ausgabe Nr. 12 Monat Mrz 1982
DECLARATIO


Ausgabe Nr. 12 Monat Mrz 1982
Declaration concernant Palmar


Ausgabe Nr. 12 Monat Mrz 1982
CURRICULUM VITAE DE MGR. PIERRE MARTIN NG-DINH-THUC


Ausgabe Nr. 4 Monat Oktober 1981
BRIEF AN MSGR. LEFEBVRE


Ausgabe Nr. 1 Monat Mai 1980
SECTE ORTHODOXE?


Ausgabe Nr. 2 Monat Juni 1980
QU'EST-CE DIRE: LA NOUVELLE MESSE PEUT TRE VALIDE ?


Ausgabe Nr. 2 Monat Juni 1980
LETTRES


Ausgabe Nr. 4 Monat Oktober 1980
REPONSE DE HR L'ABBE HANS MILCH AUX QUESTIONS


Ausgabe Nr. 6 Monat Februar 1981
QUE SIGNIFIE LA COEXISTENCE DES RITES PRE- ET POSTCONCILIAIRES


Ausgabe Nr. 7 Monat April 1981
KANON 188, 4 DES CIC


Ausgabe Nr. 7 Monat April 1981
Protestation de Foi Catholique - franz/deutsch


Ausgabe Nr. 7 Monat April 1981
LO UNICO QUE QUEREMOS ES LA MlSA TRIDENTINA


Ausgabe Nr. 7 Monat Dezember 2006
Und ihr werdet sein wie Gott


Ausgabe Nr. 2 Monat Juli 1979
BRIEF AN MGR. LEFEBVRE


Ausgabe Nr. 5 Monat Dezember 1979
OFFENER BRIEF AN HERRN PROF.DR. HEINZ KREMERS


Ausgabe Nr. 7 Monat April 1980
POUR VOUS ET POUR TOUS - LE PROGRAMME DE JEAN-PAUL II


Ausgabe Nr. 1 Monat Juni 1978
Konzil von Trient: Dekret ber das Sakrament der Eucharistie - ERLSUNG


Ausgabe Nr. 2 Monat Juli 1977
DIE LITURGISCHE SPRACHE


Ausgabe Nr. 3 Monat September 1977
Konzil von Trient: Dekret ber das Meopfer


Ausgabe Nr. 4 Monat November 1977
DIE DOGMATISCHEN BESTIMMUNGEN DES TRIDENTINUMS ZUR PRIESTERWEIHE


Ausgabe Nr. 11 Monat Februar 2007
EN LA ENCRUCIJADA


Ausgabe Nr. 11 Monat Februar 2007
la croise des chemins


Ausgabe Nr. 11 Monat Februar 2007
At the crossroads


Ausgabe Nr. 11 Monat Februar 2007
Y seris como Dios (Gn. 3, 5)


Ausgabe Nr. 11 Monat Februar 2007
And thou wilt be like God (Gen. 3,5)


Ausgabe Nr. 12 Monat Februar 2007
MISERICORDIAS DOMINI IN AETERNUM CANTABO


Ausgabe Nr. 12 Monat Februar 2007
MISERICORDIAS DOMINI IN AETERNUM CANTABO, 1er continuation


Ausgabe Nr. 12 Monat Februar 2007
MISERICORDIAS DOMINI IN AETERNUM CANTABO, 3. continuation


Ausgabe Nr. 12 Monat Februar 2007
APPENDICE


Ausgabe Nr. 6 Monat Februar 1976
EMPFEHLUNGEN ZUM VERHALTEN DER PRIESTER


Ausgabe Nr. 7 Monat Oktober 1972
DIE LOGIK EINES THEOLOGEN


Ausgabe Nr. 12 Monat Mrz 1974
Papa haereticus


Ausgabe Nr. 13 Monat September 2007
Carta a Su Eminencia el obispo XXX


Ausgabe Nr. 13 Monat September 2007
Letter to His Excellency xxxx


Ausgabe Nr. 13 Monat September 2007
LA SANTISIMA TRINIDAD


Ausgabe Nr. 13 Monat September 2007
Et vous serez comme Dieu


Ausgabe Nr. 13 Monat September 2007
Declaratio


Ausgabe Nr. 13 Monat September 2007
Declaracin


Ausgabe Nr. 13 Monat September 2007
Declaration


Ausgabe Nr. 13 Monat September 2007
Dclaration


Ausgabe Nr. 13 Monat September 2007
Dichiarazione


Ausgabe Nr. 5 Monat Oktober 2007
Brief an einen Bischof...


Ausgabe Nr. 12 Monat Fvrier 1982
COEXISTENCE PACIFIQUE?


Ausgabe Nr. 12 Monat Fvrier 1982
POUR L'AMOUR DE LA VERITE


Ausgabe Nr. 11 Monat Mai 1984
DE LA RESISTANCE CATHOLIQUE A L'OCCUPATION MODERNISTE


Ausgabe Nr. 11 Monat Mai 1984
Mgr. Lefebvre est-il vque ou simple lac?


Ausgabe Nr. 11 Monat Mai 1984
LE TEMPS DE L'APOCALYPSE


Ausgabe Nr. 12 Monat August 1984
SIEGE ET CHUTE DE LA FORTERESSE ROMAINE


Ausgabe Nr. 12 Monat August 1984
DECLARAT ION OF MGR. M.L. GURARD DES LAURIERS


Ausgabe Nr. 13 Monat Oktobre 1984
SACRE DE M. L'ABBE GNTHER STORCK


Ausgabe Nr. 13 Monat Oktobre 1984
MISE AU POINT DE LA SAKA SUR LE SACRE DE L'ABB G. STORCK


Ausgabe Nr. 13 Monat Oktobre 1984
QUE PENSER DE LA MISE AU POINT DE M. ALPHONSE EISELE?


Ausgabe Nr. 14 Monat Decembre 1984
LE CAS DU PAPE HONORIUS (625-638)


Ausgabe Nr. 14 Monat Decembre 1984
DE ECCLESIAE CAPITE


Ausgabe Nr. 11 Monat May 1980
ORTHODOX SECT?


Ausgabe Nr. 11 Monat May 1980
THE APOSTOLIC CHAIR VACANT


Ausgabe Nr. 11 Monat May 1980
PEACEFUL CO-EXISTENCE?


Ausgabe Nr. 11 Monat May 1980
ONCE MORE: PRECISE QUESTIONS TO ECNE


Ausgabe Nr. 12 Monat June 1980
A PROCLAMATION ON 'THE NEW MASS AND THE POPE'


Ausgabe Nr. 13 Monat Februar 1981
NOVUS ORDO MISSAE: AN ANTI-MASS, Part 2


Ausgabe Nr. 13 Monat August 1981
LE CANON 188, N 4 OU: OU EST L'EGLISE


Ausgabe Nr. 13 Monat August 1981
LETTRE A MSGR. LEFBVRE


Ausgabe Nr. 11 Monat April 1985
MONTRE-MOI TES CHEMINS, SEIGNEUR


Ausgabe Nr. 11 Monat April 1985
OUR LADY OF FATIMA AND THE HOLY FATHER


Ausgabe Nr. 11 Monat April 1985
DE APOSTOLICA SEDE


Ausgabe Nr. 14 Monat February 1984
INFORMATIONS OF THE EDITOR


Ausgabe Nr. 14 Monat February 1984
NUAGES NOIRS SUR LE MONDE ENTIER


Ausgabe Nr. 12 Monat July 1983
THE SO-CALLED 'EXCOMMUNICATION' OF H.E. ARCHBISHOP NG-DINH-THUC


Ausgabe Nr. 12 Monat July 1983
JUAN PABLO II. NO ES UN PAPA CATOLICO


Ausgabe Nr. 12 Monat July 1983
VATICAN II FACE LA TRADITION


Ausgabe Nr. 12 Monat July 1983
REPONSE DE M. L'ABB MILCH A LA LETTRE OUVERTE DU M. HELLER


Ausgabe Nr. 13 Monat Oktober 1983
FALSE BISHOPS AND TRUE BISHOPS


Ausgabe Nr. 13 Monat Oktober 1983
IS ONE A SCHISMATIC, WHEN IN OUR DAYS ONE CONSIDERS THE CHAIR OF ST. PETER AS VACANT


Ausgabe Nr. 11 Monat April 1983
AGAINST THE 'PROPHECY' OF THE SO-CALLED 'ROMAN CATHOLIC'


Ausgabe Nr. 11 Monat April 1983
THE ARIANISM - AN EXAMPLE FOR THE EXISTENCE OF THE CONSENSUS FIDELIUM


Ausgabe Nr. 11 Monat April 1983
MONSEOR LEFEBVRE COMO PROFETA


Ausgabe Nr. 11 Monat Mai 1981
LE NOVUS ORDO MISSAE: UNE ANTI-MESSE


Ausgabe Nr. 11 Monat Mai 1981
SEULEMENT, QUAND LE FILS DE L'HOMME REVIENDRA TROUVERA-TIL LA FOI SUR LA TERRE?


Ausgabe Nr. 14 Monat Oktober 1981
LA BANDE DES QUATRE


Ausgabe Nr. 11 Monat May 1980
APPEL DU 16.4.1979


Ausgabe Nr. 12 Monat June 1980
Vox FIDEl: LA VOIX DE LA FOl OU L'ORGANE DES SOUHAITS


Ausgabe Nr. 12 Monat Decembre 1982
CURRICULUM VITAE DE MGR. LOUIS VEZELIS O.F.M. (fr.)


Ausgabe Nr. 12 Monat Decembre 1982
Some Remarks concerning the Consecrations by Mgr. Ng-dinh-Thuc and Mgr. Carmona


Ausgabe Nr. 12 Monat Decembre 1982
ALGUNAS CONSIDERACIONES SOBRE LAS CONSAGRACIONES EPISCOPALES


Ausgabe Nr. 12 Monat Decembre 1982
BREVES OBSERVATIONS SUR LES SACRES EPISCOPAUX


Ausgabe Nr. 12 Monat Decembre 1982
THE APOSTOLIC CHAIR VACANT


Ausgabe Nr. 12 Monat Decembre 1982
MGR. LEFEBVRE AS PROPHET


Ausgabe Nr. 12 Monat Decembre 1982
STORM CLOUDS OVER THE WHOLE WORLD


Ausgabe Nr. 15 Monat Decembre 1981
LA TRADICION


Ausgabe Nr. 15 Monat Decembre 1981
POUR VOUS ET POUR TOUS - LE PROGRAMME DE JEAN-PAUL II


Ausgabe Nr. 15 Monat Decembre 1981
SECTE ORTHODOXE ?


Ausgabe Nr. 11 Monat August 1982
A ROMAN CATHOLIC BISHOP SPEAKS


Ausgabe Nr. 11 Monat August 1982
LE CAS BARBARA


Ausgabe Nr. 11 Monat August 1982
THE CASE BARBARA


Ausgabe Nr. 11 Monat August 1982
THE QUESTION OF THE PAPACY TODAY


Ausgabe Nr. 12 Monat Mrz 2008
I believe in the holy Catholic Church, the communion of saints


Ausgabe Nr. 12 Monat Mrz 2008
The apostolic succession crisis and the sacrament of order in relation to the 20th century apostasy to the church of Rome


Ausgabe Nr. 12 Monat Mrz 2008
La crise de la succession apostolique et le sacrement de l'ordre en relation avec l'apostasie du 20e sicle de l'glise de Rome


Ausgabe Nr. 12 Monat Mrz 2008
DECLARATION: On John Paul II's death


Ausgabe Nr. 12 Monat Mrz 2008
LA BULA DE PAULO IV


Ausgabe Nr. 3 Monat April 2003
Pauls' IV. Bulle Cum ex apostolatus officio - Appendix


Ausgabe Nr. 13 Monat April 2008
LA VALIDEZ CE LOS RITOS POSTCONCILIARES CUESTIONADA


Ausgabe Nr. 13 Monat April 2008
PASCENDI DOMINICI GREGIS - CONTIN. 2


Ausgabe Nr. 13 Monat April 2008
ENSEIGNEMENT DE PIE XII POUR DFENDRE LES CRITURES


Ausgabe Nr. 13 Monat April 2008
PROCLAMATION CONCILIAIRE CONCERNANT LA LIBERT RELIGIEUSE


Ausgabe Nr. 13 Monat April 2008
The second Book of accusation for heresy against the author of the new Catechism from 1992


Ausgabe Nr. 13 Monat April 2008
The poignant Secret of Sister Lucy


Ausgabe Nr. 14 Monat Mai 2008
EL PROBLEMA DE LA RESTITUCION DE LA JERARQUIA CAT. 1.Cont


Ausgabe Nr. 14 Monat Mai 2008
EL PROBLEMA DE LA RESTITUCION DE LA JERARQUIA CAT. 2.Cont


Ausgabe Nr. 14 Monat Mai 2008
EL TEMA DE LA RESTAURACION DE LA JERARQUIA CATOLICA


Ausgabe Nr. 14 Monat Mai 2008
LA RESTAURACION DE LA JERARQUIA CATOLICA - BIBLIOGRAFIA


Ausgabe Nr. 2 Monat Juni 2008
Der schmerzliche 'Ehebruch' der 'Braut Christi'


Ausgabe Nr. 12 Monat Mrz 2008
REPLICA AL ARTICULO 'APOSTASIA Y CONFUSION'


Ausgabe Nr. 15 Monat Juli 2008
DICTAMEN SOBRE UNA ELECION PAPAL EN LAS PRESENTES CIRCUNSTANCIAS


Ausgabe Nr. 15 Monat Juli 2008
ELIGENDUS EST PAPA


Ausgabe Nr. 15 Monat Juli 2008
THE DIVINE MERCY


Ausgabe Nr. 11 Monat Mai 2009
The Holocaust Bar is too High


Ausgabe Nr. 11 Monat Mai 2009
SATIS COGNITUM


Ausgabe Nr. 11 Monat Mai 2009
Documents about the Case Williamson


Ausgabe Nr. 11 Monat Mai 2009
Sedevacantists Believe in the Holy Roman Catholic Church‏


Ausgabe Nr. 12 Monat September 2009
Aeterni Patris, span


Ausgabe Nr. 12 Monat September 2009
Le bon sens catholique


Ausgabe Nr. 13 Monat Diciembre 2009
Festividad de Cristo Rey


Ausgabe Nr. 13 Monat Diciembre 2009
LEGLISE CATHOLIQUE-ROMAINE DE LA DIASPORA


Ausgabe Nr. 13 Monat Diciembre 2009
Estado de emergencia: afianzado en cemento


Ausgabe Nr. 4 Monat Dezember 2010
Im Eiltempo vom Abseits ins Aus


Ausgabe Nr. 11 Monat Februar 2011
A. 6. c. Die nach dem Kirchenrecht den Neuerern zukommende Stellung.


Ausgabe Nr. 11 Monat Februar 2011
A. 7. a-b Knnen Ppste zu Hretikern, Apostaten oder Schismatikern mutieren


Ausgabe Nr. 1 Monat Mrz 2011
Zum Beginn des neuen Jahrganges 2011


Ausgabe Nr. 1 Monat Mrz 2011
In memoriam Prof. Wendland


Ausgabe Nr. 13 Monat June 2011
Clerical Abuse


Ausgabe Nr. 13 Monat June 2011
E sarete come Dio (Gn. 3, 5)


Ausgabe Nr. 13 Monat June 2011
SOBRE LA REALIDAD Y LA EXITENCIA DEL PURGATORIO


Ausgabe Nr. 4 Monat Dezember 2011
Der Wiederaufbau der Kirche als Institution


Ausgabe Nr. 3 Monat September 2012
30 Jahre Sedisvakanz-Erklrung


Ausgabe Nr. 2 Monat Juni 2013
Null und nichtig der Ritus der Bischofsweihe von 1968


Ausgabe Nr. 2 Monat April 2015
Islamisches Recht (arīa) mit dem Grundgesetz vereinbar?(1)


Ausgabe Nr. 2 Monat Mai 2017
Die Synode von Pistoja


Ausgabe Nr. 4 Monat Dezember 2019
Nachrichten, Nachrichten, Nachrichten...


Ausgabe Nr. 1 Monat Februar 2020
Clerici vagantes oder Priester der kath. Kirche


Ausgabe Nr. 2 Monat Mrz 2020
Quo vadis?


Ausgabe Nr. 4 Monat Juni 2020
The Errors of Vatican II and their defeat through Recognizing Christ as Son of God


Ausgabe Nr. 4 Monat Juni 2020
But we all beholding the glory of the Lord with open face, are transformed into the same image


Ausgabe Nr. 4 Monat Juni 2020
The Meaning of Art in the Religious Domain


Ausgabe Nr. 5 Monat Juni 2020
Los errores del Vaticano II y su superacin gracias al conocimiento de Cristo como Hijo de Dios


Ausgabe Nr. 5 Monat Juni 2020
Cmo se puede conocer a Cristo como Hijo de Dios: nuevas consideraciones


Ausgabe Nr. 5 Monat Juni 2020
Queda por responder la pregunta es Jesucristo el Hijo de Dios?


Ausgabe Nr. 5 Monat Juni 2020
Notas sobre el artculo Bienaventurados los puros de corazn porque ellos vern a Dios (Mt 5,8)


Ausgabe Nr. 5 Monat Juni 2020
Por eso, todos nosotros, ya sin el velo que nos cubra la cara, somos como un espejo que refleja la gloria del Seor;


Ausgabe Nr. 6 Monat Juni 2020
Jsus-Christ est-il le Fils de Dieu?


Ausgabe Nr. 6 Monat Juni 2020
Comment le Christ peut tre reconnu comme le Fils de Dieu


Ausgabe Nr. 6 Monat Juni 2020
La question demeure: Jsus-Christ est-il le Fils de Dieu?


Ausgabe Nr. 6 Monat Juni 2020
Heureux les coeurs purs, car ils verront Dieu (Mt. 5, 8)


Ausgabe Nr. 6 Monat Juni 2020
Remarques sur le trait: Heureux les coeurs purs, car ils verront Dieu (Mt. 5,8)


Ausgabe Nr. 6 Monat Juni 2020
Limportance de lart dans le domaine religieux


Ausgabe Nr. 6 Monat Juni 2020
Informations de la rdaction


Ausgabe Nr. 6 Monat Juni 2020
Les erreurs de Vatican II


Ausgabe Nr. 9 Monat November 2020
Sptes Erwachen


Ausgabe Nr. 2 Monat Mrz 2021
Ankndigung


Ausgabe Nr. 4 Monat August 2021
Der Geist als Seele der Kirche - deutsch und spanisch


Ausgabe Nr. 1 Monat Januar 2022
Corona perennis Corona auf ewig?


Ausgabe Nr. 2 Monat April 2022
Nachrichten, Nachrichten, Nachrichten...


Ausgabe Nr. 3 Monat Mai 2023
EINSICHT, Quo vadis? (Wohin gehst du?)


Ausgabe Nr. 4 Monat August 2023
Auf der Suche nach der verlorenen Einheit


Ausgabe Nr. 4 Monat August 2023
Hinweis auf die ERKLRUNG aus dem Jahr 2000


Ausgabe Nr. 4 Monat August 2023
Erklrung aus dem Jahr 2000


Ausgabe Nr. 5 Monat Oktober 2023
Editors Notes


Ausgabe Nr. 5 Monat Oktober 2023
In Search of Lost Unity


Ausgabe Nr. 5 Monat Oktober 2023
Note on the 2000 Declaration


Ausgabe Nr. 5 Monat Oktober 2023
The 2000 Declaration


Ausgabe Nr. 5 Monat Oktober 2023
En busca de la unidad perdida


Ausgabe Nr. 5 Monat Oktober 2023
Nota sobre la Declaracin del ao 2000


Ausgabe Nr. 5 Monat Oktober 2023
Declaratin del ao 2000


Ausgabe Nr. 5 Monat Oktober 2023
la recherche de unit perdue


Ausgabe Nr. 5 Monat Oktober 2023
Rfrence la DCLARATION de lan 2000


Ausgabe Nr. 5 Monat Oktober 2023
Dclaration de lanne 2000


Ausgabe Nr. 5 Monat Oktober 2023
Auf der Suche nach der verlorenen Einheit


Ausgabe Nr. 5 Monat Oktober 2023
Erklrung aus dem Jahr 2000


Ausgabe Nr. 6 Monat Dezember 2023
Mitteilungen der Redaktion


Ausgabe Nr. 1 Monat Januar 2024
Mitteilungen der Redaktion


Ausgabe Nr. 2 Monat Mrz 2024
Papa haereticus eine Antwort auf H.H. Vigan


Ausgabe Nr. 2 Monat Mrz 2024
Leserbrief


Ausgabe Nr. 2 Monat Mrz 2024
Aspicite nobis illusiones englisch


Ausgabe Nr. 2 Monat Mrz 2024
Papa haereticus englisch


Ausgabe Nr. 3 Monat Mrz 2024
Mitteilungen der Redaktion


Ausgabe Nr. 3 Monat Mrz 2024
Meine Begegnung mit S.E. Erzbischof Pierre Martin Ng-dinh-Thuc


Ausgabe Nr. 3 Monat Mrz 2024
My Time with His Excellency, Archbishop Pierre Martin Ng-dinh-Thuc


Ausgabe Nr. 3 Monat Mrz 2024
Ma rencontre avec S.E. Mgr. Pierre Martin Ng-dinh-Thuc


Ausgabe Nr. 3 Monat Mrz 2024
Mi encuentro con Su Excelentsimo y Reverendsimo Arzobispo Pierre Martin Ng-dinh-Thuc


Ausgabe Nr. 3 Monat Mrz 2024
Il mio incontro con S.E. lArcivescovo Pierre Martin Ng-dinh-Thuc


Ausgabe Nr. 3 Monat Mrz 2024
DECLARATIO


Ausgabe Nr. 4 Monat Juni 2024
EINSICHT quo vadis?


Ausgabe Nr. 4 Monat Juni 2024
Can the Pope Change the Rite of Holy Week?


Ma rencontre avec S.E. Mgr. Pierre Martin Ng-dinh-Thuc
 
Ma rencontre avec S.E. Mgr.
Pierre Martin Ng-dinh-Thuc


par
Eberhard Heller
Traduit par Olivier Sngas

Ces dernires annes, il est arriv de plus en plus souvent que des lecteurs dEinsicht du monde entier minterrogent sur la personne de S.E. Mgr Ng-dinh-Thuc et sur ses relations avec des personnes du cercle damis. Ils voulaient notamment savoir quelle relation javais eue avec lui, quelles expriences il avait lui-mme eues avec moi lorsquil tait notre invit Munich pour quelques mois. Jusqu prsent, jai t plutt rticent rpondre aux diffrentes demandes, car les vnements auxquels les lecteurs sintressaient remontaient parfois plus de 45 ans. Et que lon me pardonne si je dis que certaines choses sont tombes dans loubli entre-temps. Cest pourquoi jai refus jusqu prsent de dcrire des expriences personnelles avec larchevque durant cette priode - cest--dire de la priode entourant la publication de la "Declaratio" - en plus des prises de position officielles sur les vnements de lpoque, publies dans Einsicht et qui couvraient les vnements importants pour lglise.

Javais moi-mme envisag de raconter comment staient droules certaines des luttes de lglise travers mon exprience personnelle - avec tous les hauts, mais aussi toutes les amres dceptions -, mais jai ensuite renonc cette ide, car un tel rcit aurait trop facilement pu clipser les vnements essentiels et leur traitement thologique - par exemple les ordinations que larchevque avait confres.

Mais comme limage de larchevque que se sont forgs certains croyants dans les milieux conservateurs, en particulier aux Etats-Unis et en France, regorge de ressentiments et de prjugs injustifis, on ma rcemment demand de corriger cette image dforme dune personne qui a marqu et fait progresser nos actions ecclsiales de manire dcisive. Parmi ces ralisations extraordinaires, on peut citer la dclaration de vacance du Sige romain, la garantie de la succession apostolique, limpulsion donne la restauration de lglise. Afin de nettoyer cette image, qui a t si souvent trane dans la boue, de tout manque de confiance et darrogance, jai finalement dcid de mettre sur papier ce que jai vcu avec larchevque.
Mme si lcart temporel est norme et que je suis conscient que ces notes souffrent de mon oubli et quelles ne peuvent donc servir que de fragments, jespre nanmoins redresser limage dforme qui existe dans lesprit des critiques, qui sont tous trangers aux conditions de lpoque et aux difficults qui y sont lies.
On ma demand de relater mes expriences avec S.E. Ng-dinh-Thuc parce que jtais lun des rares tmoins de lpoque dont on savait quil avait entretenu pendant un certain temps des relations troites avec larchevque, puisque le seul document important pour lhistoire de lEglise de lre post-Vatican II, la "Declaratio", a t rdig sur le bureau de ma fille Klara. Si ces lignes peuvent donc contribuer sauver lhonneur de la personne de Mgr Thuc, elles auront atteint leur but. Je me lance dans ce travail, tout en sachant quil sera trs incomplet, et je mexcuse par avance, chers lecteurs, de ne vous livrer que des bribes de cette priode riche en expriences, qui pourrait en fait fournir suffisamment de matire pour un roman daventures.
Nous avons cherch entrer en contact avec Mgr Thuc aprs avoir lu son document sur les conscrations piscopales de Palmar de Troya : lglise tait bout de souffle, les vques locaux ne faisaient plus leur devoir, il y avait gnralement une telle dtresse que des mesures exceptionnelles taient justifies. Nous pensions de mme sur de nombreux points.

Notre attention - celle de M. Lauth, de M. Hiller et de moi-mme - sur larchevque tait donc motive par les raisons quil nous avait donnes pour justifier les conscrations quil avait confres certains membres du clerg Palmar de Troya. Nous nous sommes intresss la motivation que Mgr Thuc avait rdige loccasion de cet acte. Ce ntait pas comme si nous avions approuv ces conscrations - qui taient les candidats qui navaient pas jou de rle dans notre combat ecclsial jusqu prsent ? - Ctait lanalyse thologique et ecclsiale qui tait la base de ce document. Mgr Thuc a partag avec nous son inquitude quant lextinction de la succession apostolique, mise en danger par le nouveau rite de conscration des vques, raison pour laquelle il a procd aux ordinations. (Aprs que Clemente Domnguez y Gmez se soit dclar pape de la secte Troya, larchevque a pris formellement ses distances avec ce groupe).

Nous avons vite compris quil nous fallait prendre contact avec cet archevque, dont notre garant des affaires romaines nous a dit quil tait en fait une personne trs rserve, ce qui explique que lacte des conscrations Palmar de Troya ait suscit un grand tonnement, mais aussi de vives critiques qui ont t amplifies jusqu faire scandale. Mais comment entrer en contact avec une personne dont nous navions ni ladresse ni le numro de tlphone ? Je vais tre bref : jai sacrifi une grande partie de mes vacances annuelles des recherches, pour finalement entrer en contact avec une certaine Madame Wolf de la Sarre, qui nous a communiqu ladresse de larchevque Thuc. Il habitait Toulon, dans le sud de la France, dans des conditions assez modestes. Le contact a t tabli, dabord par lettre, puis personnellement. Les changes de lettres ont t trs discrets. Pendant longtemps, personne na t au courant de nos changes avec larchevque, car nous souhaitions quil consacre un vque pour diriger notre rsistance. Nous avions dj demand en vain Mgr Lefebvre de diriger la rsistance contre le modernisme, mais il avait rejet notre demande en disant sarcastiquement quil y avait Lima un vque mari qui soutiendrait peut-tre notre demande.

Nous avions rapidement choisi le Rvrend Pre Otto Katzer comme candidat lpiscopat et nous en avions discut avec lui lors dentretiens trs discrets loccasion de diffrentes visites ici Munich. Katzer tait alors professeur au sminaire de Weissbad, fond par Mgr Lefebvre. Mais nous ne pouvions conclure les derniers accords que par tlphone, cest pourquoi nous devions lui demander dutiliser pour cela une cabine tlphonique publique, car les conversations seraient coutes par les cnistes et leurs collaborateurs. Lui qui avait connu le systme despionnage communiste du temps o il travaillait dans lancienne Tchcoslovaquie communiste, il avait du mal imaginer que le mme systme tait appliqu ici, dans lOuest dit libre.

Au cours de lt 1978, nous avons rendu visite pour la premire fois larchevque Thuc Toulon, en compagnie du Rvrend Pre Katzer. Lors de notre premire rencontre, nous avons galement invit Mme Wolf, qui nous avait galement aid "ouvrir la porte". Elle avait t notre "guide" vers le domicile de Thuc. Mais elle na pas t mise au courant de nos vritables proccupations et de nos projets ecclsiastiques. De Munich, Monsieur Hiller et moi-mme nous sommes dabord rendus Genve, do nous sommes alls chercher le R.P. Katzer larodrome local et avons poursuivi avec lui notre vol vers Nice. Le R .P. Katzer tait notre candidat, que nous connaissions depuis des annes, qui avait contribu dfinir le cap de la revue Einsicht en tant que thologien de premier plan et qui nous avions demand de se tenir prt pour une ventuelle conscration piscopale. A Toulon, nous avons rencontr Mme Wolf, qui avait fait le voyage en train depuis la Sarre.

La visite larchevque a t, de notre point de vue, trs fructueuse. Le R.P. Katzer, qui parlait couramment presque toutes les langues europennes, a men lentretien en franais. Presque tous les sujets pertinents ont t abords : la situation gnrale dsastreuse de lEglise, les passages hrtiques dans les nouveaux rites qui les rendaient invalides, le rle dterminant de Paul VI dans les dcisions du Concile, responsable du rapprochement thologique avec le protestantisme. Le problme des ventuelles conscrations piscopales a t abord ds la premire visite : Lui, Thuc, pourrait ventuellement consacrer dautres prtres, car il partageait notre souci de prserver la succession apostolique. Nous avons dcouvert en lui un prlat spirituellement souverain, immensment cultiv, dont la dignit clipse la pauvret de sa situation domestique et la fait oublier par son humour.
Pour le dner, larchevque nous a conduits dans son restaurant habituel, o il a t reu comme un membre de la famille. Mais bientt, le repas a commenc avec des baguettes - ctait la coutume... et nous ne voulions pas nous exposer. Mais peut-tre aurions-nous mieux fait de nous entraner utiliser les baguettes la maison. En tout cas, larchevque a pris plaisir nous observer pendant nos tentatives de manger. Madame Wolf sest tellement nerve quon lui a finalement remis ses couverts habituels.

Avec le R.P. Katzer, nous avons encore fait une promenade dans Toulon la nuit, avec sa grande rade o un porte-avions franais avait accost. Nous avons parl une nouvelle fois de ce que nous avions obtenu lors des entretiens avec larchevque.

La messe du lendemain matin, lue par larchevque, a t suivie dun simple petit djeuner. Mgr Thuc avait achet des cornflakes sur lemballage desquels tait imprime une histoire. Tout fait sduit, il a dclar que le fabricant sintressait non seulement au bien-tre physique, mais aussi au bien-tre spirituel. Les adieux se sont drouls sans sentiment : "au revoir". Cest tout. Je lui ai encore demand de nous donner la bndiction pour notre voyage de retour... et notre premire rencontre sest termine.  Nous avons pris le train jusqu Nice, puis lavion jusqu Gnes - pour le R.P. Katzer - et pour nous jusqu Munich, o nous avons t accueillis avec impatience. Je me demande si larchevque avait accept une conscration piscopale... etc.
Malheureusement, le R.P. Katzer est dcd de manire inattendue le 18 juin 1979, peut-tre cause dune surcharge de travail lors de ses voyages pastoraux. Plus tard, lorsque nous avons demand larchevque pourquoi il navait pas consacr Katzer, il nous a rpondu laconiquement : "Il ma parl mais ne ma rien demand".

Aprs la mort de Katzer, la question sest nouveau pose de savoir qui nous pourrions prsenter larchevque comme candidat lpiscopat. Il devait sagir dune personnalit qui avait fait ses preuves en tant que prtre et thologien dans le combat de lEglise. Finalement, Lauth, Hiller et moi sommes parvenus la conclusion quil fallait proposer le Pre Michel Gurard des Lauriers O.P., un dominicain franais, comme candidat. Le pre jouissait dune position importante dans lenseignement catholique. Depuis 1933, il fut professeur de philosophie luniversit dominicaine du Saulchoir prs de Paris, puis Rome, lAngelicum et lUniversit du Latran. Gurard des Lauriers fut galement conseiller pour le nouveau dogme marial de 1950 proclam par Pie XII. Il stait fait un nom en pntrant thologiquement les doctrines modernistes au lendemain de Vatican II. Des Lauriers a t lauteur principal du mmoire "Bref examen critique du Nouvel Ordo Missae", soutenu par les cardinaux Ottaviani et Bacci. Il tait connu de nombreux lecteurs pour ses publications dans la revue EINSICHT.
Mais ne stait-il pas "emml les pinceaux" thologiquement avec sa thse du "Papa materialiter non formaliter" (le pape - Paul VI - est certes pape materialiter, mais pas du point de vue de la forme cause des hrsies quil dfend) et navait-il pas inutilement alourdi le combat de lglise et provoqu des remous nfastes ? Nous avons nanmoins pris contact personnellement avec lui.
Nous lui avons prsent notre demande de se faire consacrer vque. Dans une lettre extrmement belle et simple, il nous a remercis de notre proposition. Il a accept de traiter ce projet avec discrtion. Il devait prendre contact avec Thuc et lui prsenter sa demande. Il ne devait pas subir le mme sort que le R.P. Katzer, qui navait pas prsent son dsir de conscration larchevque. Entre-temps, Lauth voulait montrer au pre, lors dune visite, le caractre insoutenable de sa thse trange du "Papa materialiter non formaliter" et laider changer davis. Lauth revint de son voyage Paris en affirmant que Gurard des Lauriers avait pris ses distances par rapport sa thse du demi-Saint-Pre et quil stait ralli notre position sur la vacance du Saint-Sige motive par le "Papa haereticus". Malheureusement, il sest avr plus tard - immdiatement aprs la conscration que Lauth nous avait tout simplement menti. Le pre dominicain navait en aucun cas chang de position et la dfendue avec vhmence par la suite.
Nous avions demand Gurard des Lauriers de venir en "civil" pour ne pas faire de vagues. Il sest prsent furtivement dans son habit religieux. La veille de la conscration, nous avons discut, cest--dire Monsieur Hiller - je navais jamais appris le franais, mais jen comprenais quand mme quelques bribes - des diffrents systmes philosophiques que nous reprsentions : Lui, le thomiste connu, nous, les reprsentants de la philosophie transcendantale. Javais emprunt un pontifical linstitut liturgique de luniversit de Munich pour le week-end, afin de le donner Lauriers pour quil puisse se prparer au rite. Le lendemain matin - ctait le 7 mai 1981 - la conscration a eu lieu dans lappartement de Thuc, rue Garibaldi Toulon.  Avant la crmonie, larchevque Thuc et des Lauriers se sont entretenus sur les dtails.  Nous avons pu constater que le candidat stait trs bien familiaris avec le rite grce au passage o le conscrateur demande au candidat "Habemus mandatum ?", cest--dire "avez-vous un mandat", ce quoi des Lauriers rpond par la ngative. Il faut savoir quune conscration piscopale ne peut tre lgitimement administre quavec laccord et sur mandat du pape. Dans le cas contraire, le conscrateur et le consacr se retrouvent en situation de schisme. Nous tions parfaitement au courant de la situation. Un tel mandat nexistait pas parce quil ny avait pas de pape qui aurait pu le donner. (Je remarque ici que le problme de labsence de mandat devait nous occuper encore plus longtemps).
Hiller et moi, en tant quassistants, et moi en plus en tant que photographe, ntions pas vraiment inactifs lors de la crmonie.

La crmonie peine termine et Mgr Thuc nous accompagnant au repas, des Lauriers a lanc ses accusations selon lesquelles nous tions tous des schismatiques parce que le mandatum avait manqu. Et cest l que nous avons compris quil navait pas abandonn sa thse grossire du "papa materialiter non formaliter", quand il a affirm son conscrateur de faon insultante quil tait un schismatique... ainsi que Hiller et moi aussi, bien sr. Par la suite, il devint un facteur de perturbation et allait tre lorigine de querelles considrables : tous les fruits qui ont dcoul du mensonge de Lauth. Par la suite, nous avons exclu Lauth de nos efforts pour assurer la succession apostolique. Le problme de Hiller et le mien tait que Lauth, qui la fin de sa vie considrait le Coran comme une vritable rvlation, tait notre chef sur le plan professionnel, ce qui a engendr une relation trop mauvaise. Elle est devenue pour M. Hiller et moi une charge incroyable, y compris sur le plan personnel.

Aux difficults engendres par ltrange thse de Des Lauriers sur le "Papa materialiter non formaliter" sajoutait son refus de ne consacrer son tour quen cas dextrme ncessit. Tout notre travail prparatoire aurait-il t vain, aurions-nous perdu notre position de confiance auprs de larchevque Thuc ? Dieu merci, non.
Si Des Lauriers ne voulait pas servir lglise, qui dautre, dans le cercle de la rsistance ecclsiale, pouvait accepter la charge de lpiscopat ? Jai alors commenc discuter du problme de lordination piscopale avec la clbre potesse mexicaine Gloria Riestra, qui avait des origines allemandes. Elle avait t secrtaire dun vque. Mais elle a rapidement quitt ce poste lorsque le Concile sest montr sous son vrai jour.  Grce aux ouvrages thologiques du pre Joaqun Senz y Arriaga sur le modernisme "LEglise montinienne", la rsistance religieuse aux enseignements de Vatican II stait rapidement forme au Mexique. Jusqu sa mort le 28 avril 1976, il fut le leader des conservateurs. Ensuite, le pre Carmona a pris la direction de la rsistance et a rassembl les prtres et les fidles dans lUnion "Trento". Lorgane de ce groupe, TRENTO, tait rdig par une collaboratrice que nous connaissons bien, Mme Gloria Riestra, et a ralis, entre autres publications, un travail important de pntration thologique et de prsentation des erreurs de Vatican II et de ses rformes. Mme Riestra a propos le P. Carmona comme candidat. De son point de vue, il ny avait pas beaucoup rflchir : si quelquun parmi les prtres du Mexique tait le plus mme de tenir ce rle, ctait le Padre Carmona.
M. Hiller et moi-mme sommes alors entrs en contact avec lui et avons discut de la question dune conscration piscopale. Cest ainsi que cinq mois aprs lordination de des Lauriers, Carmona sest rendu Munich. Carmona avait amen avec lui son ami Zamora, qui soccupait dun trs grand groupe de croyants au Mexique (20 000 ? - je ne me souviens plus exactement) - comme Carmona lui-mme. Toutes les questions ont t longuement discutes, y compris celle du systme philosophique que nous reprsentions ici Munich. Le rsultat de ces changes a t un accord tonnant sur lanalyse de la situation de lglise et sur les mesures prendre pour faire face au danger dune ventuelle extinction de la succession apostolique. Ils ont galement approuv notre prise de distance par rapport Ecne. Lors de ces entretiens, nous avons eu la chance davoir comme interprte M. Edmund Moser, qui avait dj rencontr personnellement le P. Carmona auparavant.
Une fois quun accord a t trouv pour les deux ordinations piscopales, que larchevque Ng-dinh-Thuc a t inform de tout et quil a donn son accord pour la visite des prtres mexicains, nous nous sommes envols quatre pour Toulon la mi-octobre, les deux ecclsiastiques en "civil", car la visite devait rester aussi secrte que possible. Les entretiens entre larchevque Thuc et les Mexicains se sont drouls en partie en latin, et il sest avr que Thuc tait le meilleur latiniste. Jai eu lide que les deux clercs soient ordonns vques, simplement pour avoir plus de scurit sil devait arriver quelque chose lun dentre eux. Ma proposition a t accepte et cest ainsi que Carmona et Zamora ont t ordonns vques de lglise catholique le 17 octobre 1981 Toulon. Tous deux avaient dj discut du problme au Mexique et de lobstacle franchir lors de la conscration : labsence de mandatum. Cette fois-ci, il ny a pas eu dinterfrences avec des thses tranges. Et le repas dans le restaurant que nous connaissions bien entre-temps, o larchevque tait reu avec dfrence comme un grand-pre, fut un vrai festin... Mais nous avons d renvoyer un invit gnant, dont Monsieur Norrant nous a dit par la suite quil avait t un espion du diocse.
Les crmonies mouvantes au cours desquelles les Padre Carmona et Zamora ont t consacrs vques de lEglise catholique ont exig une concentration et une attention maximales de la part de tous les participants. Elles ont fait oublier les conditions extrieures pauvres dans lesquelles elles se sont droules - Mgr Ng-dinh-Thuc a confr les conscrations dans son appartement. Je noublierai jamais ces crmonies de conscration, ni la joie qui sest empare de tous lorsque Mgr Ng-dinh-Thuc a entonn haute voix le "ad multos annos" (" de nombreuses annes") la fin de la conscration. La joie a t suivie dun soulagement, aprs que nous ayons tous t "sous haute tension" pendant plusieurs jours. Avec les deux vques frachement consacrs - nouveau en "civil" - nous nous sommes ensuite promens pendant des heures dans Toulon, assis sur le port, en observant les bateaux, en regardant les marchands volants venus dAfrique essayer de vendre leurs sculptures et leurs tissus, et en discutant en espagnol, en italien et en latin. Je devrais peut-tre raconter un autre pisode qui sest droul pendant la conscration. Au moment de remettre la crosse aux candidats, Zamora a demand "Baculum" (crosse) en cartant le bras, ce quoi nous avons rpondu doucement "non habemus" (nous navons pas), "Baculum", et Zamora a de nouveau demand sa crosse. La troisime fois, nous avons d rpondre "non habemus" de manire audible. Il a alors compris.
Aprs les adieux de Mgr Ng-dinh-Thuc - comme toujours, ils avaient un caractre presque militaire : une bndiction de voyage et un "au revoir" - nous nous sommes envols ensemble avec les deux vques jusqu Paris, o nous nous sommes spars : les deux Mexicains avaient rserv leur vol de retour via lEspagne.

On a commenc comprendre pourquoi les conscrations devaient rester secrtes que lorsque Mgr Thuc a t poursuivi par la trahison du Pre Barbara... Ce fut une chasse lhomme rpugnante, laquelle Mgr Lefebvre participa de la manire la plus primitive possible, en qualifiant larchevque Ngo-dinh-Thuc de fou... n. b. Des calomnies de mme nature sont nouveau rpandues aujourdhui par des membres de la secte dEcne : parce que lvque Thuc aurait dj sombr dans la snilit, ladministration des ordinations seraient invalides... probablement aussi les quelques 200 messes au cours desquelles Monsieur Hiller et moi-mme avons pu officier. Mais pour moi, les conscrations piscopales auxquelles jai pu assister en tant quassistant et les circonstances dans lesquelles elles ont d avoir lieu resteront inoubliables !

Ce ne devait pas tre le dernier voyage Toulon en cette anne 1981 riche en vnements. A la fin de lautomne, labb Schaeffer stait adress nous depuis le sud de la France pour savoir si nous ne pouvions pas laider tre ordonn prtre. Schaeffer faisait partie des anciens sminaristes dEcne qui avaient d quitter le sminaire dEcne en raison de leur attitude hostile Jean-Paul II, quils rejetaient en tant que pape. Nous lui avons demand de venir Munich pour parler de sa situation. Il est venu et a t trs tonn que lvque qui allait lordonner vivait proximit de sa ville natale. Aprs lavoir oblig garder le silence sur son ordination, les prparatifs ont pu commencer.  Schaeffer avait du mal accepter lide de garder le secret - pour linstant ! mais il sest engag le faire. Si Schaeffer ne nous avait pas fait cette promesse, il ny aurait pas eu de voyage Toulon. De plus, nous lui avons demand de sengager soccuper ensuite de Mgr Thuc. Mais il a vite oubli cette promesse. Son programme pour les jeunes, avec son fifre et son sac dos, tait devenu plus important pour lui.
Lordination de Schaeffer a eu lieu le 19 dcembre 1981. Pour larchevque Ngo-dinh-Thuc, ce fut tout un travail, car il a confr les ordres mineurs et majeurs en un seul jour, et ce, bien quil ait fallu lui trouver des lunettes adaptes. Lorsque nous sommes rentrs la maison, Munich, ma famille mattendait dj, car ma femme avait achet des billets pour un magnifique concert de Nol avec le clbre Gustl Bayrhammer, qui a rcit lhistoire de Nol de Ludwig Thomas. Je suis rentr la maison tellement fatigu par le voyage que je me suis assoupi pendant le concert.

Mais nos trajets vers Toulon ne se sont pas arrts l. Larchevque tait en danger. Notre "compagnon de lutte" Barbara avait encore crit dans son FORTS DANS LA FOI, n 17, anne 1982 : "Vous comprendrez sans peine que je ne peux pas les nommer (les vques !). Je ne tais pas seulement leur nom, mais aussi le pays o ils habitent. Si je les rvlais, vous pouvez imaginer quel point on les dissuaderait dagir". Nanmoins, Barbara informa la presse des conscrations qui avaient eu lieu. Cest ainsi que le 12 fvrier 1982, toutes les gazettes de France et du Mexique parlaient simultanment des conscrations piscopales par Thuc, qui avaient t confres sans mandat pontifical !!! Quel scandale ! Larchevque Ngo-dinh-Thuc a fait lobjet dune vritable chasse lhomme, dclenche par la trahison de Barbara. Ce fut une chasse rpugnante, laquelle Mgr Lefebvre participa de manire primitive en dclarant larchevque Ngo-dinh-Thuc fou... (n.b. Des calomnies de mme nature sont nouveau rpandues aujourdhui par des membres de la secte Ecne : parce que Mgr Thuc aurait dj sombr dans la snilit, ladministration des ordres sacrs ne seraient pas valides...). Mgr Thuc tait alors un vieil homme de 85 ans. Il faut nanmoins noter quaprs la rvlation des conscrations en fvrier 1982, il sest oppos par tous les moyens tre emmen Rome aprs que le Pre Barbara ait trahi le secret des conscrations piscopales.

Lorsque nous avons appris par M. Norrant la traque de Mgr Thuc, nous avons immdiatement dcid de le faire venir Munich, o il devait tre hberg dans notre appartement. Jai pris le premier avion pour Nice, do il est reparti directement pour Munich. Monsieur Norrant avait emmen larchevque en voiture Nice... et laroport, la recherche du billet davion de Thuc a commenc. Il tait introuvable dans le dossier. Fallait-il reprendre lavion pour Munich sans larchevque ? Au dernier moment, larchevque a sorti le billet dune des grandes poches de son manteau : laventure pouvait commencer. Alors qu Nice, les tempratures taient printanires, il en tait tout autrement Munich. Le haut-parleur annonait -10 degrs pour Munich. Mais Thuc navait pas seulement un grand manteau, mais aussi un manteau trs chaud.
Notre fille Klara a d quitter sa chambre, o larchevque devait dsormais habiter.  Il aimait les meubles en pin de sa chambre et pensait dj amnager son sminaire avec de tels meubles... ce qui ne devait malheureusement pas se produire. Nous avons d changer beaucoup de choses. Sans la collaboration active et dsintresse de ma femme, nous ny serions pas parvenus. Elle a essay de rendre le sjour de larchevque aussi agrable que possible dans un monde hivernal auquel il ntait pas habitu. Chaque matin, il disait la messe dans mon bureau, qui faisait galement office de salon. Thuc sest rvl tre un vieux monsieur adorable, qui aimait beaucoup avoir nos deux enfants Klara et Bernard - alors gs de sept et cinq ans - ses cts, et ils sentendaient trs bien avec eux... sans connatre la langue. Le soir, Monsieur Hiller venait aussi souvent pour parler avec larchevque. Lors de ses visites, il noubliait pas de raconter aux enfants des histoires du soir. Il tait tonnant de voir que larchevque Thuc avait commenc apprendre lallemand un ge avanc. Il a crit X fois des termes sur une feuille de papier, mais lorsquil sest rendu compte que ces exercices ntaient pas concluants, il les a arrts. Litalien nous a permis de nous en sortir tant bien que mal.
Thuc a lui-mme eu recours des solutions inhabituelles pour rsoudre ses problmes.
Lorsquil sest rendu compte que son anneau piscopal tournait au doigt, il a pris un marteau et a frapp la bague jusqu ce quelle sadapte. Lorsque le nettoyage de son pantalon, que ma femme avait lintention dapporter la blanchisserie, lui prenait trop de temps, il le prenait sans hsiter et le mettait dans la baignoire remplie deau. Effectivement, cest ainsi que cela sest pass.
Je voudrais encore raconter deux pisodes qui peuvent caractriser un peu larchevque Thuc. Une fois, jai d lemmener chez le dentiste pour lui enlever une dent. Thuc a alors conseill au dentiste de conserver sa dent, car lorsquil serait canonis, il aurait une relique. On peut imaginer la mine dconfite du mdecin. Lors dune visite dans la magnifique glise de Dietramszell en Haute-Bavire, le cur avec lequel il stait entretenu est venu me voir aprs lentretien pour me raconter que larchevque Thuc lui avait rpondu "au revoir au ciel" son "au revoir". Oui, et puis il y avait aussi le petit ami des enfants du quartier qui racontait que le pape habitait chez Heller et que ma petite fille devait conduire ce paen lglise, selon larchevque.
Par la suite, ma femme est partie avec les enfants chez ses parents pendant quatre semaines Borken, afin que nous puissions - M. Hiller et moi - nous consacrer sans tre drangs notre travail ecclsiastique ainsi qu notre travail professionnel intensif et coteux... Et bien sr, il fallait aussi soccuper de Mgr Thuc. Pour les semaines venir, nous devions tous les deux - larchevque et moi - nous dbrouiller seuls. Cela sest trs bien pass. Le soir, nous coutions parfois de la musique. Il connaissait toutes les messes grgoriennes mises disposition et les fredonnait doucement. Il ma dit un jour que jtais un bon cuisinier. Jai alors compris quil tait satisfait de ma cuisine simple. Je mefforais en effet de toujours prparer quelque chose de doux et aigre. Le soir, Thuc disait la messe pour un petit cercle de fidles qui soutenaient gnreusement notre travail.
En plus de ces petites aventures quotidiennes, nous devions aussi penser poursuivre notre programme ecclsial. Il ne sagissait pas seulement dune fuite pour sauver Thuc des perscutions, mais aussi dun travail thologique sur la justification des ordinations sans mandat. Laction de larchevque ncessitait une justification qui devait expliquer pourquoi il navait pas demand le mandat pontifical pour les ordinations Mgr Wojtyla. Si jcris maintenant quil na pas pu obtenir le mandat auprs de Mgr Wojtyla parce quil ne reconnaissait pas cette personne, Mgr Wojtyla, comme pape, cela semble assez comprhensible. Mais dans la situation de lpoque - 1982 - lopinion publique catholique de lpoque discutait certes de la "vieille" messe et de son acceptation, mais pas de la vacance du sige romain. Cela ne se discutait que dans un cercle restreint de fidles du monde entier, convaincus que les papes, partir de Paul VI, avaient t dchus de leur charge pour avoir dfendu publiquement des hrsies. Mais le monde mdiatique tait en bullition et ntait pas trs tendre avec Thuc. Cest pourquoi il sest cach Munich !
Il ne voulait absolument rien avoir faire avec Rome et Mgr Wojtyla, dont il avait qualifi lencyclique "Laborem exercens" de manifeste communiste (sur lequel il avait encore lintention de rdiger un article, mais que la maladie lavait empch de terminer). Il savait aussi que le Vatican, cest--dire Paul VI, dcd le 6 aot 1978, avait approuv lassassinat de ses frres - sur ordre des Kennedy ! et avait donn son accord.
Dans cette situation, il tait ncessaire que larchevque Ng-dinh-Thuc justifie publiquement ses actes, ce qui fut fait dans la DECLARATIO du 25 fvrier 1982, dans laquelle il constatait la vacance du sige romain. Ctait un travail que Thuc suivait avec un grand intrt. La "dclaration" sur la vacance du Sige romain a fait lobjet de plusieurs rdactions avant datteindre sa version finale, que Thuc a signe et dans laquelle elle a ensuite t imprime. Le 21 mars 1982, dimanche de Laetare, elle a t lue dans notre glise Saint-Michel par larchevque Thuc, avec la bndiction du Pre Leutenegger de Suisse, qui a galement prononc lhomlie, et du Pre Pniok, qui a interprt la Messe pour orgue en si bmol majeur de Haydn. Oui, ctait une organisation digne que nous avions mise en place pour cette occasion. Entre-temps, ma femme tait revenue avec les enfants, de sorte quils ont pu participer au repas de fte qui a suivi. A cette occasion, les trois clercs ont constat quils avaient plus de 250 ans eux trois. (De mauvaises langues ont ensuite colport laffirmation selon laquelle jaurais crit le Declaratio. Si quelquun sy connat en analyse stylistique, il constatera immdiatement quil sagit dune insinuation malveillante). Entre-temps, nous avions trouv pour larchevque Thuc un logement agrable dans le quartier, do il a pu rejoindre son environnement habituel.
Plus tard, lvque Gurard des Lauriers, entre autres, sest rendu Munich pour coordonner dautres mesures. Il reprocha Thuc de ne pas se rallier sa thse. Il dchira les lettres que des Lauriers lui avait envoyes et les jeta dans le jardin. Jai ensuite t autoris ramasser les morceaux et reconstituer le puzzle. Le dbat que nous avait directement impos Mgr Des Lauriers avec sa thse du "Papa materialiter non formaliter" - un dbat que ses partisans poursuivent encore aujourdhui - a t une lourde charge pour la rsistance qui se mettait en place. Elle a frein aussi bien la consolidation interne, ce qui a provoqu une grande perte de confiance chez les fidles, que le dveloppement organisationnel - comme cela a t le cas par exemple Ecne. Mgr Carmona est galement revenu Munich, accompagn de M. Anacleto Gonzalez Flores, pour discuter de certains points avec Thuc : par exemple, comment traiter les gens de Lefebvre, qui ont encore rsoudre le problme des ordinations par Lienart. Thuc avait propos Lefebvre une conscration sub conditione, mais celui-ci avait refus. Il fut dcid quaucun cnien ne pourrait tre admis dans notre cercle sans cette conscration sub conditione. A cette occasion, Mgr Carmona - ainsi que Mgr Gurard des Lauriers - reurent un revers manuscrit dans lequel Mgr Thuc sexcusait pour les accusations portes juste titre contre lui et demandait pardon aux vques en tant que reprsentants de lEglise. Carmona et des Lauriers taient tous deux daccord avec la dclaration qui leur avait t faite et la reconnaissaient comme des documents de rconciliation. Entre-temps, notre appartement est devenu le lieu de rencontre des anciens et des nouveaux vques, o lun poussait la porte de lautre. Cest ainsi que sont arrivs lvque Vezelis, lvque Musey, qui nous a prsent ses blagues sur les juifs.
La querelle entre les nouveaux vques au sujet de la thse de Mgr Des Lauriers et de son "Papa materialiter non formaliter" a eu pour consquence quaucune autorit na pu merger et obtenir lapprobation gnrale. Lvque Carmona, qui avait russi gagner la confiance des fidles aprs la mort de son conscrateur Thuc, a constitu une exception. Sa mort tragique en 1991 marque en mme temps le point de rupture partir duquel lintrt pour la reconstitution de lglise a commenc steindre.

Comment caractriser larchevque Thuc, avec lequel javais vcu quelques mois ? Il tait laconique ; il ne pouvait pas supporter de longs bavardages thologiques ou pieux. Il savait commander ; il tait extraordinairement exact et prcis dans toutes les affaires quil avait rgler. Notre voisine, une dame plutt mondaine qui ne savait pas qui tait son voisin temporaire, qui ne se doutait pas non plus de qui portait ces vtements avec ce vieux chapeau, navait quune remarque : quelle dignit. Oui, quelle dignit, quelle bont, quel respect manait personnellement de Mgr Ng-dinh-Thuc, mes enfants lont connu. Pendant la priode o il a d se cacher chez nous et o mes enfants ont d se restreindre normment, ils ne se sont pas plaints une seule fois, eux qui laissaient habituellement libre cours leurs motions et leurs plaintes.

Lorsquil habitait encore Toulon, il napportait pas ses lettres la bote aux lettres la plus proche (qui pouvait tre contrle), mais au chemin de fer, o il les dposait dans les trains, o elles ntaient pas contrles, mme sil avait du mal marcher. Il nous contrlait, Hiller et moi, en crivant des lettres en italien M. Hiller et en franais moi, sachant que Hiller ne comprenait pas litalien et que je ne comprenais pas le franais. Il savait donc que nous devions changer des informations.

Et ctait un homme pieux, qui comptait sur la justice de Dieu. La haine et la vengeance lui taient trangres. Et quel sort lui a t rserv, lui et sa famille ! Huit membres de la famille Ngo avaient dj t assassins ! Je ne comprends pas la haine et larrogance avec lesquelles il a t perscut, en particulier par des ecclsiastiques franais dits conservateurs ! Pour moi, il ny a quune seule explication : ils ne pouvaient pas supporter que ce prlat du Vietnam, pour eux de la colonie, leur dmontre leur propre laxisme : il tait bien suprieur eux tous dans tous les domaines, et on ne pouvait pas pardonner cela ce "riziculteur". En avril 1982, larchevque Thuc est tomb malade dune bronchite grave. Il a t soign par le Dr Hiller et son pouse, qui tait mdecin. Jai pris soin de Mgr Thuc du mieux que jai pu. Mais pour rtablir sa sant, nous nous sommes vus contraints, dbut mai 1982, de le faire senvoler nouveau du froid de Munich au chaud du sud de la France. Monsieur Hiller et moi-mme lavons accompagn dans ce voyage. Nous avions auparavant demand labb Schaeffer, qui avait t ordonn par Thuc, de soccuper de lui... en vain. Thuc a t alors emmen dans son appartement par Mme Norrant, qui la pris en charge. Il sest ensuite rtabli peu peu. La veille de notre vol de retour vers Munich, nous sommes alls nous promener dans une fort voisine. Soudain, nous avons entendu le chant doiseaux que nous avons reconnu comme tant celui de rossignols, bien quil nous soit inconnu jusqualors. Ils chantaient merveilleusement bien. Ce devait tre la dernire fois que je rencontrais larchevque Thuc en personne. Par lintermdiaire de Mme Norrant, nous pouvions cependant nous renseigner tout moment sur son tat de sant.

A lautomne 1983, lvque Vezelis la fait venir Rochester, aux Etats-Unis, o il tenait un sminaire. Mais aprs que les tudiants mexicains eurent tous quitt cette maison et que certains reproches eurent t formuls lencontre de Vezelis, larchevque Thuc fut lui aussi contraint lexil et plac en 1984 dans un sminaire de Vietnamiens en exil. Les photos qui me sont parvenues de l montrent un vieil homme bien nourri. Il est dcd le 13 dcembre 1984, peu aprs avoir atteint lge de 87 ans, dans un hpital de Carthage, aux Etats-Unis, aprs avoir vcu New York ( lhtel Carter) aprs son dpart de Rochester.  Deux jours avant la veille de Nol, le 22.12.84, sa dpouille a t enterre. Beaucoup de choses restent inexpliques ; celui qui aurait pu rellement nous informer est mort. Son nouveau lieu de sjour Carthage ne nous a t communiqu que dbut dcembre 1984 par un ancien sminariste de Rochester. Jai aussitt rdig une lettre larchevque... Cest ce moment-l que jai appris son dcs. Mes lignes ne lui sont pas parvenues. "Doce me, Domine, vias tuas". ("Montre-moi, Seigneur, tes voies.") Ctait la devise que Mgr Thuc avait place en tte de sa courte biographie. Avec sa mort, cest une vie qui sachve, une vie qui avait dabord commenc avec tant de succs personnel et qui, aprs la catastrophe de sa famille en 1963, aprs la chute du Vietnam en 1975, avait finalement abouti lhumiliation totale et lisolement. Cette voie qui lui tait trace, dj suffisamment amre en soi, est finalement devenue pour lui un calvaire cause de la prtention et de larrogance des modernistes comme des conservateurs. Il a lui-mme crit un jour : "Aprs cela, mon chemin de croix a commenc". Et celui-ci la galement conduit Baton Rouge /USA, o il a une nouvelle fois demand aux vques quil avait ordonns de poursuivre son uvre.

Je me suis souvent demand pourquoi Mgr Pierre Martin Ng-dinh-Thuc avait quitt Rochester, et jen suis arriv la conclusion que ctait peut-tre le comportement de lvque Vezelis, dont jai appris plus tard quil tait homosexuel. Et je me souviens dune exprience antrieure amre que Thuc avait faite, savoir que lvque Laborie avait les mmes penchants, raison pour laquelle larchevque stait spar de lui.

Prions pour que Dieu ramne son serviteur dans la maison de son Pre, o il pourra enfin trouver le repos et la paix. R.I.P.
 
(c) 2004-2018 brainsquad.de